Le site officiel du tourisme et du voyage en Suède

Mushroom picking, Överenhörna, Sörmland
Crédit photo: Jonas Overödder/imagebank.sweden.se

Faits et anecdotes

La cuisine suédoise: une histoire riche, un avenir prometteur

Aujourd’hui, la cuisine nordique attire l’attention des magazines de gastronomie internationaux. À l’instar des autres pays nordiques, la Suède est dotée d’une nature vierge et offre une touche d’exotisme contemporain. Étalée sur plus de 1 500 km – des contrées situées au-delà du cercle polaire aux plaines fertiles de l’extrême Sud – elle couvre plusieurs régions climatiques, ce qui lui assure la diversité de sa flore, de sa faune et de ses traditions, ainsi que des cueillettes très abondantes.

Les origines de la gastronomie suédoise

La nécessité de conserver les aliments dans un environnement plutôt rude a fortement contribué au développement de la cuisine suédoise, car il fallait allonger la durée de consommation en ayant recours à diverses techniques artisanales comme le séchage, le fumage ou le salage. Le meilleur exemple est peut-être fourni par les nombreuses variantes de hareng mariné, la plupart dans une marinade aigre-douce. Autre exemple, le saumon gravelax (gravlax), qui était jadis salé et enterré pour être conservé jusqu’à la consommation (grav signifie « tombe »). Aujourd’hui, le saumon gravelax est « enterré » sous pression dans un mélange de sel, de poivre, de sucre et d’aneth haché, et ce pour une durée de quelques heures à quelques jours.

La cuisine des Sami de Laponie représente un univers gastronomique à part entière. L’un de leurs aliments de base, le suovas (qui signifie « fumé » en langue sâme) est une viande de renne légèrement salée et fumée, le plus souvent servie avec un pain sans levain à la saveur dense et des airelles en conserve. La saveur est rehaussée par un fumage à froid traditionnel sous une kåta (prononcer « côta »), c’est-à-dire une tente samie, au-dessus d’un feu de bois.

Le café est arrivé en Suède en passant par la Turquie, à une époque où la Finlande faisait partie de la Suède. Aujourd’hui, les Finlandais sont les premiers consommateurs au monde, suivi de près par les Suédois. En Suède, la pause café (fika) est devenu un phénomène culturel. Les Suédois en font deux par jour, en famille ou entre collègues ou amis. Ils sirotent une tasse de café ou de thé, et souvent, mais pas toujours, ils grignotent du kaffebröd (« pain pour le café »), c’est-à-dire des biscuits, des gâteaux ou des petits pains à la cannelle, ou encore un sandwich au fromage. Les konditori (pâtisseries) sont souvent le coeur battant d'un petit village, l'endroit où tout se passe. L'habitude de prendre un fika s'inscrit profondement dans le style de vie suédois.

La Suède culinaire d'aujourd'hui

La vitalité de la cuisine nordique se manifeste de diverses manières. À côté d’une scène gastronomique dynamique, il existe de plus en plus d’entreprises agroalimentaires à petite échelle, aussi bien dans les régions rurales que dans les villes. Micro- et nanobrasseries, abattoirs mobiles, cidreries et producteurs de jus de pomme, fours à pain en pierre, fromageries artisanales, cultivateurs de légumes et d’aromates, éleveurs de bovidés… Les nouveaux produits artisanaux sont souvent créés en étroite coopération avec les chefs locaux. L’accent est mis sur les ingrédients naturels de haute qualité ― notamment les poissons et fruits de mer frais, marinés et fumés (en particulier le hareng, l’écrevisse, le saumon et l’anguille) ou encore le gibier, comme l’élan et le renne.

Dans la Suède multiculturelle d’aujourd’hui, il existe une grande variété de restaurants ethniques ou servant une cuisine crossover originale composée de plats suédois traditionnels réinterprétés au gré d’influences étrangères. Même la producion viticole se développe, malgré la situation géographique de la Suède. Les quelque 30 vignerons immatriculés se trouvent dans les régions Sud du pays et sur les îles de Gotland et d’Öland en mer Baltique.

Informations pratiques

Le célèbre buffet suédois (smörgåsbord) est moins courant que jadis, mais la plupart des hôtels proposent un petit déjeuner sous forme de buffet. De plus, si vous êtes en Suède pendant les semaines qui précèdent Noël, vous aurez peut-être envie de goûter au traditionnel buffet de Noël (julbord). Un plat du jour (Dagens rätt) est proposé dans la plupart des restaurants à l’heure du déjeuner, qui est servi de 11 à 14 heures environ.

Numéro 1 suédois des guides de restaurants, le White Guide propose chaque année un classement des 250 meilleures tables de Suède sur plus de 500 établissements sondés. Cliquez ici pour aller sur le site officiel du White Guide.